Devenir coopérateur

Devenir coopérateur

Vervîcoop est le futur « super »marché coopératif verviétois qui propose un mode de consommation alternatif à la grande distribution classique.

Notre objectif
Faciliter l’accès du plus grand nombre à une alimentation respectueuse de l’homme et de l’environnement. Pour pouvoir y faire ses courses, il suffit de devenir coopérateur et de participer à son fonctionnement collectif !

Intéressé ?
Vous pouvez souscrire des parts de la coopérative. Grâce aux investissements de tous les coopérateurs, nous pourrons construire ensemble cet ambitieux projet !

Quels sont les différents types de parts ?

Vous voulez faire vos courses dans la coopérative dès son ouverture prévu pour fin de l’été 2018 : vous prenez alors des parts A – parts de consommateur personne physique.

  • Nous vous invitons à investir 100 €, ce qui correspond à 4 parts de la coopérative. Si vous avez les moyens, n’hésitez pas à souscrire davantage de parts. Il s’agit d’un investissement unique et remboursable indispensable pour constituer le capital de la coopérative et monter le projet. Il n’y a pas de retour financier sur l’investissement, la coopérative ne poursuivant pas de but lucratif.
  • Vous vous engagez à participer, dès l’ouverture, à raison de 3 heures consécutives toutes les 4 semaines. Ainsi, vous devenez acteur à part entière de Vervîcoop (caissier.ière, logisticien.ne, réassortisseur.euse, etc.). Lors des assemblées générales, vous participez aux décisions et aux stratégies de Vervîcoop.
  • L’investissement financier ne doit pas être un obstacle à la participation à ce projet. Si 100 € représente un frein significatif, nous vous invitons à souscrire minimum une part à 25 €, contactez-nous pour cela.

Pour les personnes morales (asbl, sprl, etc.) partageant les valeurs de la coopérative, vous pouvez prendre des parts B (150 €). Nous vous invitons à contacter la coopérative pour définir un échange de services entre les structures.


Vous partagez nos valeurs et vous souhaitez soutenir le développement de la coopérative ? Néanmoins, vous ne pouvez vous libérer 3 heures toutes les 4 semaines : Vous pouvez prendre des parts C – parts de soutien (100 € ). Attention, elles ne vous permettront pas de faire vos courses dans notre coopérative puisque seuls les membres donnant de leur temps le pourront.


La coopérative souhaite laisser une place aux producteurs. Les parts D sont accessibles pour les producteurs souhaitant s’investir dans la coopérative (ce n’est pas une obligation pour être fournisseur). Une place dans le conseil d’administration est réservée pour un producteur, contactez-nous pour en savoir plus.

  • Nous vous invitons à investir 100 €, ce qui correspond à 2 parts D de la coopérative. Si vous avez les moyens, n’hésitez pas à souscrire davantage de parts. Il s’agit d’un investissement unique et remboursable (voir statuts) indispensable pour constituer le capital de la coopérative et monter le projet. Il n’y a pas de retour financier sur l’investissement, la coopérative ne poursuivant pas de but lucratif.
  • L’investissement financier ne doit pas être un obstacle à la participation à ce projet. Si 100 € représente un frein significatif, nous vous invitons à souscrire minimum une part à 50 €, contactez-nous pour cela.

> L’appel est plafonné à 99 900€

Qu'est-ce que ça implique ?

Un coopérateur est une personne physique ou morale qui investi dans la coopérative en prenant une ou plusieurs part(s). Cela signifie concrètement qu’il vous faut verser à la coopérative le montant équivalent au nombre de parts que vous souhaitez prendre. L’apport financier des coopérateurs constitue le capital de la coopérative, qui lui permet de mener à bien ses activités en remplissant les objectifs fixés dans son plan financier. Tous les coopérateurs, quel que soit le type et le nombre de part(s) souscrites seront invités à prendre part aux assemblées générales. Chaque personne aura droit à un vote. En guise de complément d’informations, nous vous conseillons la lecture du document généraliste « Cela veut dire quoi exactement devenir coopérateur dans une coopérative ? », rédigé par SAW-B, Febecoop et Financité.

Pourquoi ?

> Vous financez le développement (et vous devenez copropriétaire) d’une coopérative citoyenne à finalité sociale visant à :

  • faciliter l’accès à une alimentation durable, saisonnière, saine et de qualité en levant les freins économiques, sociaux, culturels et informationnels qui limitent la diffusion de ce type de consommation ayant un impact positif sur la santé et l’environnement.
  • soutenir l’économie locale, durable et circulaire
  • respecter un engagement social

> Vous démontrez que, ensemble, nous pouvons mener une action collective, démocratique et efficace.

En pratique

Étape 1

Remplissez le formulaire si vous êtes une personne physique et veuillez également prendre connaissance des statuts, du plan financier, du schéma d’organisation et des risques. Un e-mail vous sera envoyé immédiatement après réception de votre demande, celui-ci contiendra les informations pour le versement des parts.

Pour les personnes morales, merci de prendre contact avec nous afin de vous indiquer la marche à suivre.

Étape 2

Versez le montant équivalent au nombre de parts choisies :
Parts A : 25€ / Consommateur personne physique (nous demandons aux coopérateurs d’en prendre minimum 4 ou de nous contacter)
Parts B : 150€ / Personnes morales (asbl, sprl, etc.)
Parts C : 100€ / Parts de soutien
Parts D : 50€ / Producteur (nous demandons aux producteurs d’en prendre minimum 2 ou de nous contacter)

Le versement est à effectuer sur le compte de la SCRLFS Vervîcoop BE21 1030 5393 5203

Informations à mettre en communication de votre virement : Nom + Prénom

Étape 3

Après la réception des parts et la validation par le Conseil d’administration de la coopérative, vous recevrez un e-mail contenant votre certificat de coopérateur.

Vous pourrez bénéficier du tax shelter

Dans le cadre du tax shelter, une réduction d’impôt est prévue pour les personnes investissant dans le capital de jeunes entreprises. L’investissement doit être réalisé en parts nouvellement émises par la coopérative à l’occasion de sa création ou d’une augmentation de capital (max 250.000 €). Le coopérateur doit conserver les parts de la coopérative pendant 4 ans au minimum, sauf si la sortie est imposée par des conditions extérieures (telles que la faillite par exemple). En cas de sortie volontaire avant la période de 4 ans, l’avantage fiscal devra être remboursé au prorata du nombre de mois entre la sortie et 4 ans. Tant les membres de la famille des fondateurs que les travailleurs de l’entreprise peuvent bénéficier de l’avantage fiscal s’ils investissent dans la coopérative. Par contre, l’apport de capitaux par le chef d’entreprise lui-même ou par des administrateurs existants de la société ne permet pas de bénéficier du tax shelter. Un coopérateur peut investir au maximum 100.000 euros/an par l’entremise du tax shelter. Chaque investissement peut représenter au maximum 30% du capital de l’entreprise. S’il dépasse ce niveau, la diminution d’impôts est limitée à un investissement portant sur 30% du capital. La réduction d’impôt n’est ni remboursable ni reportable. Le montant de la réduction d’impôt dépend de la taille de la société au moment de la levée de fonds.

La réduction d’impôt s’élève à 45% du montant investi pour les investissements dans les micro entreprises (doit occuper moins de 10 personnes et dont le chiffre d’affaires annuel ou le total de bilan annuel n’excède pas 2 millions d’euros).

Les statuts

Plan financier

Schéma de fonctionnement

Une coopérative, ça veut dire quoi ?